Appelez-moi: +32 475 26 94 33

Le Brabant Wallon, terre de Culture?

Voici en quelques mots mes réflexions sur d'une part, l' état des lieux de la Culture en BW , et d'autre part une analyse plus politique des enjeux culturels sur notre société. Commençons par l'offre culturelle sur notre BW. Celle-ci est importante , malgré la proximité de Bruxelles (et son pôle culturel national et international!), mais aussi de Namur et Liège par exemple pour l'est de la province.

Les 27 communes, les 12 centres culturels, les différents festivals, théâtres importants, acteurs culturels, compagnies, ect. développent tous de nombreuses et différentes activités culturelles. A la fois de qualité , mais aussi d'originalité. Le BW n'est pas un désert culturel! Et la majorité provinciale (MR , PS) y contribue. Elle s'associe pour développer et soutenir avec différents partenaires comme par exemple le Centre Culturel du Brabant Wallon de nombreuses initiatives.

Au niveau Régional, de nouveaux décrets importants seront d'application dans quelques temps. Deux décrets (à mes yeux!) sont à prendre en considération particulièrement. Le premier: le nouveau décret sur les centres culturels, sans rentrer dans les détails assez complexes et techniques, l'enjeu du nouveau financement entre la Fédération Wallonie Bruxelles et les différentes communes qui ont sur leur territoire un centre culturel sera important en autre la parité financière ( 100.000€ pour chaque partie au minimum !)

Le deuxième : sera d'application en 2017, est le financement des différents contrats programmes des opérateurs culturels en FWB; cela concerne l'ensemble des secteurs culturels tels que les théâtres, orchestres, opéra, festivals, musiques du monde, le jazz, le rock, le cirque, la danse, l'éducation permanente, ect. Mais également la reconnaissance de ces contrats programmes avec de nouveaux critères. Vous l'aurez compris, le monde culturel est en attente de nouvelles règles et un nouveau financement qui va déterminer son action future pour les citoyens.

A titre personnel, je déplore que notre parti ne soit plus porteur de ces nouvelles orientations importantes . Le PS n'a pas dans ses attributions ministérielles l'enseignement fondamental et le département de la culture . Ces deux domaines sont à la base d'émancipation et renforcent la démocratie participative .La culture nous bouscule dans nos certitudes et nous pousse à prendre le risque de changer notre regard sur le monde . L'art est là pour nous divertir mais aussi pour nous faire apprécier nos différences . Vous pourriez me dire que ce ne sont que des phrases , des mots vident de sens !

Mais si nous regardons de plus près les initiatives de certains pays pour leur développement culturel, on comprend vite que nous sommes à la traîne . L'Italie ( pourtant en difficulté économique ) vient de décider qu'une aide financière de 500€ sera versée à chaque jeune italien scolarisé à des fins culturelles ( visites de musées , places de théâtres , de cinéma , de concerts ......). Le monde politique chinois fait clairement le pari de la culture comme outil économique. Selon certains experts économiques , 1€ investi dans la culture en rapporte deux !

Mais en y réfléchissant un peu plus, ce n'est peut être pas là l'essentiel . L'essentiel c'est de participer à l' émancipation personnelle de chacun, c'est le droit et l'accès à la culture pour chaque personne . L' époque n'est plus aux repères mais à la " COM" ! La culture et l'enseignement peuvent participer à la construction de repères en adéquation avec l'évolution de la société . La FWB doit miser sur l'art de bousculer les esprits ! Les hommes libres se font rares ! A nous de les aider à le devenir . Notre indignation ne suffit plus , notre engagement doit aller au delà de celle-ci , il doit s'inscrire dans la durée et défendre une vision sociétale par l'enseignement et la culture .

Louison Renault
Conseiller communal à Nivelles
Vice président de la Fédération PS du BW
Président du Centre Culturel'du Brabant Wallon.